Haute-Garonne. Réforme Darcos : les parents ont investi 130 écoles

Publié le par nuit des écoles

La nuit des écoles. Des parents opposés à la réforme de Xavier Darcos ont investi pacifiquement quelque 130 écoles du département hier soir.

Plus de 130 écoles maternelles et primaires du département, étaient mobilisées hier soir pour accueillir la « Nuit des écoles », une manifestation « à la fois pacifique et revendicative », pilotée par la FCPE 31 en réponse à la réforme de l'enseignement primaire mise en œuvre par le ministre Xavier Darcos. La plupart du temps, les directeurs avaient mis un local -salle de classe, réfectoire, hall d'accueil- à la disposition des familles. L'opération s'est déroulée dans le calme et vers 21/22 heures, les mamans et les papas, parfois accompagnés de leurs enfants, rentraient chez eux après avoir partagé des sandwichs, des tartes, des galettes de rois. à Fonbeauzard et à Castanet, des adultes ont quand même décidé de camper dans l'école et de prendre le petit-déjeuner ensemble ce matin… « Les parents sont très interrogatifs. Ils sentent que des choses se préparent, mais ils ne comprennent pas tout. Ils sont vraiment inquiets pour l'avenir de leurs gamins. Il n'y a pas d'animosité entre parents et enseignants comme cela a pu arriver parfois » observe Mireille Borgetto, déléguée départementale de la FCPE.

inquiets pour l'avenir

Dans certains endroits les parents ont choisi de se regrouper au sein d'un même établissement. Ainsi à l'école Etienne-Billières, rue d'Auch, où une cinquantaine de parents de cinq groupes scolaires des alentours de Saint-Cyprien ont débattu pendant deux heures sur l'âge d'entrée en maternelle, les tests d'évaluation des CM2 et la suppression de 1 500 postes de RASED (aide aux enfants en difficulté).

Vers 20 heures, ils ont eu la visite de Bernard Marquier, adjoint communiste, qui a expliqué que les élus toulousains s'étaient réparti les écoles « pour participer à cet épisode de la lutte » et que « si les enfants de deux ans n'étaient plus admis en maternelle, ce serait une charge financière supplémentaire pour les collectivités locales ». Assise au milieu d'un groupe de mamans, la députée PS Martine Martinel a écouté avec attention le témoignage d'une institutrice qui a démarré lundi les tests d'évaluation des CM2. « On nous demande d'évaluer les élèves en janvier sur des acquis de fin d'année scolaire », explique cette enseignante, relayée par une directrice de primaire : « ces résultats d'évaluation sont nominatifs et entrés dans une base de données ». Les parents reçoivent l'information, un peu désemparés.

« On est dans le flou le plus total, mais on se rend compte que les équipes enseignantes ont du mal à suivre elles aussi » souffle Emmanuelle Chaboureau, mère de trois enfants en maternelle et primaire. « La question des RASED est cruciale dans cette école où on s'efforce de défendre une mixité sociale. Ces enseignants font des choses formidables. Ici, ils ont créé « le café des parents » un mardi par mois ». Ici, poursuit cette maman, on n'a pas la « réunionite », mais on est vigilants ».


Mobilisés aussi à Auzeville, Ramonville, L'Union...

Lundi, les parents d'élèves de l'école d'Auzeville-Tolosane avaient ouvert le bal en attendant devant le portail l'inspecteur d'académie Dominique Barège qui se rendait sur les lieux pour observer les épreuves d'évaluation de CM2. Des parents bien décidés à obtenir des explications à propos de ce travail qu'ils contestent. Surpris mais courtois, l'inspecteur acceptait de recevoir les parents dans une salle hors de l'école.. Hier soir, c'est à l'école maternelle Sajus de Ramonville que se tenait un rendez-vous « Que va devenir l'école de votre enfant ? » Pour informer sur les évolutions en cours et à venir dans les écoles maternelles et primaires, les parents d'élèves FCPE ont organisé la « Nuit des écoles » au cours de laquelle des enseignants ont répondu aux parents.

A l'école Belbèze de l'Union, c'est une cinquantaine d'enseignants et de parents d'élèves qui hier soir, étaient dans les locaux pour demander le maintien des Rased.


( http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/21/527841-Haute-Garonne-Reforme-Darcos-les-parents-ont-investi-130-ecoles.html)

Publié dans Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article