Sajus : priorité à l'information des parents

Publié le par nuit des écoles

La mobilisation des parents était le principal objectif de la Nuit des écoles organisée mardi à l'école élémentaire Gabriel -Sajus, une des quatre écoles de Ramonville également préoccupées par le champ des réformes dans l'Éducation Nationale. Ce moment, organisé en collaboration entre les enseignants et la FCPE, avait lieu à l'école maternelle, en présence de personnels de l'école et de parents, affiliés ou non à la FCPE, venus pour s'informer et échanger. Pour Catherine, maman d'une élève de CE2, l'information prête à confusion : « Dans les RASED, un réseau d'aide spécialisée aux élèves ayant des difficultés de tous ordres, les maîtresses qui y travaillent vont être réinjectées dans le circuit normal et il faut savoir que les 2 heures d'aide individualisée instaurées dans l'urgence cette année n'ont rien à voir avec ce réseau. Par ailleurs, pour les enfants de 2-3 ans, il est prévu qu'ils ne soient plus scolarisés dans des écoles maternelles et des questions se posent sur les « jardins d'enfants » qui remplaceraient l'école. » Sébastien Cazajous, représentant FCPE des parents pour la maternelle, avait prévu un diaporama cernant les principaux problèmes. « Cette Nuit des écoles est une initiative unique réunissant enseignants et parents afin d'informer sur la portée des réformes prévues », indique-t-il, avant d'ajouter : « Tout ce qui arrive est incohérent, mais il y a une ligne conductrice qui est l'économie de postes ».

ENSEIGNANTS : MOROSITÉ ET ISOLEMENT
« Les parents ont du mal à réagir et la société actuelle fait que la mobilisation est difficile », commente une enseignante. « Il y a une certaine morosité dans les écoles ; les gens sont démoralisés avec tout ce qui arrive et qui scandalise ; de plus dans chaque école, l'équipe éducative se sent isolée ». Pour Laurent, père d'un petit Mathis : « Je viens m'informer car je ne suis pas au courant, par exemple concernant la réduction du temps scolaire ; je suis prêt à participer à une réflexion sur des réformes qui n'iraient pas dans l'intérêt des enfants ». Pour les enseignants en tout cas, la tâche est rude et les réunions se succèdent pour faire face aux changements ; une réunion à la mairie de Ramonville devait se tenir hier matin, réunissant le corps enseignant et différents acteurs locaux, principalement associatifs, pour une concertation sur l'organisation du temps scolaire sur la semaine. « Darcos passe très bien dans les médias ; pour notre part, nous ne sommes pas dogmatiques et nous voulons faire au mieux avec ce qu'on a », expliquait encore un participant, avant de conclure : « Il y intérêt à ce que les parents soient informés des réformes en cours et à venir, car elles auront une implication sur la qualité du service public d'éducation ».
http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/22/528428-Sajus-priorite-a-l-information-des-parents.html

Publié dans Revue de Presse

Commenter cet article